La lépante hongroise (blitz)

Pour discuter des methodes de jeux, de façon théorique ou sur exemples concrets (commenter une partie)...
anonymous

La lépante hongroise (blitz)

Message par anonymous »

Cet article commence à dater un peu. Il y plusieurs points qu'il faudrait modifier ou au moins éclaircir. Par exemple, cette ouverture n'est quasiment plus jamais jouée avec convoi en Tunisie (y compris par moi).
On emploie généralement soit le rebond en Egée, soit le Gambit du Levant, soit ce que j'appelle l'Ouverture Toscanne (Ven-Tri-Bud, Rom-Tos-Pie, Nap-Ion-Tun). Dans cette ouverture, comme dans les cas de prise différée de la Tunisie, l'Italie mobilise toujours deux flottes supplémentaires. La création d'une armée à Rome a disparu avec le convoi.
Qu'il s'agisse donc d'une attaque immédiate ou ultérieure, ces variantes modernes offrent de bonnes options anti-françaises, ainsi qu'une excellente flexibilté générale. L'idée est moins de raser la Turquie que de lui imposer une solide blocade.
Modifié en dernier par anonymous le 16 avril 2012, 17:09, modifié 1 fois.
Raison : Non fournie

anonymous

La lépante hongroise (blitz)

Message par anonymous »

"éclairer"...
Modifié en dernier par anonymous le 16 avril 2012, 17:09, modifié 1 fois.
Raison : Non fournie

anonymous

La lépante hongroise (blitz)

Message par anonymous »

"Déjà dire que Tri h ne sert à rien démontre une vision très limitée des choses. Quelques avantages en vrac (sans développer) :

- Tri est une bien meilleure dissuasion contre un stab français surtout lorsque l'autre armée a été convoyée en Tun"

Comme l'a dit 42, Venise ne doit jamais être laissé à l'abandon. Dans la vieille variante avec convoi en Tunisie, on construit une armée à Rome pour la protéger. Sinon, l'armée initiale de Rome ne doit pas quitter les parages.

"- Si l'italien est passé en Ege, un mouvement positionnel VRAIMENT puissant (pas de trous, des positions qui tuent la russo-turque) en 1902 est :

AUTRICHE
Ser - Bul
Gre s Ser - Bul
Vie - Gal
Bud s Vie - Gal (ou Bud - Rou pour assurer la prise de Bul)

ITALIE
Tri - Ser
Ege - Con"

Toi qui parlais d'une "vision très limitée des choses", c'est assez ironique. Oui, le passage d'une flotte italienne en Egée (dont la possibilité devient assez rare, les Turcs ouvrant de plus en plus fréquemment et à raison Ank-Con), permet souvent de prendre rapidement Bulgarie s'il y a des rebonds à répétition en Mer Noire. Mais est-ce vraiment un objectif intéressant pour l'Archiduc ? Sa flotte reste en Grèce où elle ne pourra désormais servir que contre l'Italie, il ne peut plus raisonablement prétendre à Constantinople, qui reviendra à l'Italie si celle-ci connait de la réussite et il se fait totalement encercler par son "allié" au sud. Par ailleurs, tu proposes Tri-Ser pour couvrir ce centre face à la Russie. C'est donc l'Italie qui gagne un centre de plus. Mets-toi deux secondes à la place de l'Archiduc et dis-moi si ça te convient vraiment...
La Mer Egée doit revenir à l'Autriche pour que la collaboration soit efficace et équitable. Rester à Trieste et passer en Egée sont deux façons de se foutre de la gueule de l'Archiduc et je ne peux que vivement conseiller tous les joueurs que l'on met ainsi devant le fait accompli de reprendre leur centre aussi rapidement que possible (en automne de la deuxième année, généralement).

"- Si le russe force Gal et entame un mouvement tournant , Tri - Alp puis Alp - Boh aide aussi à l'alliance Italo-Autrichienne

C'est justement là que tu te dépoiles face à la France. Et ce n'est pas dans cette région qu'il est important de disposer d'une unité supplémentaire, mais au sud. Deux variantes qui mettent cependant cette idée en oeuvre de façon beaucoup plus efficace : la Lépante Viennoise (Vie-Boh, Tri-Vie à l'automne de la première année) et les variantes bohémiennes de la Lépante Hongroise (Vie-Boh, Tri-Vie au printemps de la deuxième année)

"- l'armée Tri reconstruite par l'autrichien est tout aussi coincée que l'armée italienne, voire plus vu qu'elle ne contrôle pas un des principaux soutiens lui permettant d'avancer."

Tu n'as pas lu grand chose dans l'article initial, apparemment. L'armée autrichienne de Trieste sert à relayer la flotte lorsqu'elle passe en Egée (par Tri-Mon-Gre). C'est l'un des fondements-mêmes de l'ouverture.

"- Tri peut-être un soutien pour Ser si la russo turque (Rou & Bul) se concentre dessus."

Très mauvaise excuse. Bud-Rou coupe Rou S Bul-Ser, sinon en cas Bul S Rou-Ser, le centre est facilement repris.

"- Aller en Tri dès le printemps est agressif envers l'austro. En négos quand je donne Trieste je dis toujours à l'automne seulement pour éviter le stab Tri s Bul - Ser"

Je me demande quel rital serait assez débile pour passer Tri S Bul-Ser, à plus forte raison en blitz. C'est plutôt Ion S Tun-Mon qui est effrayant, stab qui n'existe pas dans la Hongroise puisque l'Austro joue Tri-Mon au printemps de la deuxième année.
Par ailleurs, Ven T est une incitation à Vie-Tri à l'automne.

"Là je n'ai réfléchi que 5 mn et j'empile déjà les bonnes raisons de jouer Tri h plutôt que Tri - Bud.
Désolé, mais en ce qui me concerne, Tri - Bud = beaurk.

Bonjour chez vous !"

Réfléchis un peu plus longtemps et tu arrêteras d'empiler.
Bonjour chez toi...
Modifié en dernier par anonymous le 16 avril 2012, 17:09, modifié 1 fois.
Raison : Non fournie

anonymous

La lépante hongroise (blitz)

Message par anonymous »

En effet, même si, comme je l'ai remarqué, l'article initial manque de clarté et de précision sur certains points, vous y trouverez la réponse à la plupart de vos questions ainsi que l'explication du bien-fondé de l'ouverture.
Ca ne sert vraiment à rien d'argumenter sans l'avoir lu avec un minimum d'attention...
Modifié en dernier par anonymous le 16 avril 2012, 17:09, modifié 1 fois.
Raison : Non fournie

Répondre